Énoncé de vision – Réseau d’économie verte

À titre de membres des syndicats et des organisations pour l’environnement et la justice sociale, nous nous sommes réunies pour former un front commun des groupes de la société civile et bâtir une économie verte au Canada. Par cet exercice, nous réalisons que nous vivons un des moments critiques de notre histoire.  Des décisions et des actions urgentes doivent être prises et ultimement, celles-ci auront des répercussions sur la destinée du peuple, de la nation et même de la planète.

Comme la majeure partie du monde, les Canadiens et les Canadiennes continuent de connaître la turbulence de la crise économique mondiale en cours. Il est de plus en plus évident que le modèle économique actuel ne fonctionne pas. Toute relance économique fondée sur un simple retour à l’ancien statu quo risque d’être faible et à court d’emplois.  En même temps, cette crise économique s’approfondie et elle est agravée par la criseenvironnementale, et mise en évidence par les progrès alarmants du changement climatique et du réchauffement de la planète qui menacent maintenant la civilisation et les écosystèmes mondiaux. De plus, cette crise environnementale est renforcée à son tour par une crise énergétique résultante en raison de laquelle l’accoutumance de la société aux combustibles fossiles est maintenant menacée par l’approvisionnement à la baisse de pétrole conventionnel et peu coûteux.  Qui plus est, notre économie et notre société sont sérieusement affligées par une crise de l’égalité en raison de la pauvreté grandissante et marquée par de plus grandes disparités entre les genres, les races et les classes sociales.

Nous croyons que le temps est venu de développer un nouveau modèle et une meilleure direction pour l’économie canadienne.  Ce pays ne peut plus se permettre d’avoir un modèle économique qui traite l’environnement naturel et les humains comme des biens jetables.  Les Canadiens doivent plutôt repenser leurs procédés de fabrication, la façon dont ils utilisent et génèrent  l’énergie et les façons dont ils construisent leurs édifices.  Nous devons repenser nos méthodes de transport, l’expédition des biens, l’usage de l’eau, les industries du pétrole et le chauffage dans les résidences et les commerces. Ce faisant, nous devons aussi mettre fin à notre accoutumance aux combustibles fossibles et surmonter la pauvreté et les inégalités qui existent dans notre société.  En bref, nous devons bâtir une économie verte qui transforme le mode de production et la consommation dans notre société, qui rende les emplois actuels plus durables sur le plan environnemental, tout en créant simultanément de nouveaux emplois verts bien rémunérés, à temps plein, sécuritaires et sains dans tous les secteurs de la société, afin d’aborder rapidement les inégalités économiques et sociales du temps.

Bien que les secteurs public et privé aient un rôle important à jouer dans la création de l’économie verte pour l’avenir, nous maintenons que les gouvernements et les institutions de propriété publique doivent maintenant prendre la tête, puisqu’ils sont les seuls ayant les moyens de contrôler les ressources de cette envergure et pouvant agir avec la rapidité nécessaire pour s’acquitter d’une telle transformation économique. Par l’entremise des investissements et de l’infrastructure gérés par le secteur public, les règlements efficaces et des incitatifs cibles, les gouvernements peuvent stimuler le secteur privé et l’amener à jouer un rôle clé dans l’écologisation des principaux secteurs industriels de l’économie — tels que la fabrication, les ressources, le transport et les industries de la construction. De plus, la majeure partie des pressions pour créer des emplois verts proviendra des économies locales et régionales où les gens vivent et travaillent en étroite collaboration avec leur environnement.

En tant qu’organisations de la société civile, nous sommes engagées à déployer tous les efforts possibles pour inspirer les Canadiennes et les Canadiens à se joindre au mouvement pour bâtir une économie pouvant offrir de bons emplois verts à tous, afin que les générations futures puissent satisfaire à leurs besoins tout en vivant harmonieusement entre eux et avec les écosystèmes qui soutiennent la vie humaine et la prospérité.  Pour promouvoir cette transition vers une véritable économie verte, nous appuierons vigoureusement des propositions concrètes et nous planifierons des campagnes d’activités conçues pour rencontrer les besoins pressants de l’environnement et de l’énergie et surmonter les défis d’équité du temps. Pour y arriver, nous nous servirons des outils éducatifs à notre disposition, non seulement pour informer et animer nos membres et le grand public, mais pour cultiver un vaste mouvement pour une économie verte dans notre pays et en solidarité avec les mouvements aux vues similaires à travers le monde.

Ce n’est qu’en développant progressivement un nouveau modèle économique au Canada, étape par étape — un modèle qui est propre et durable, juste et participatif — que nous aurons l’espoir de contribuer à la création d’un monde meilleur dans le 21e siècle et de protéger la biosphère pour les générations successives à venir.